2021

 

Une amie très chère s’en est allée, qui avait la musique au cœur et la peinture chevillée au corps.

 

Jacqueline Tollet-Loëb s’est envolée au pays des couleurs et des lumières ce dimanche 2 mai. Infinie tristesse...

 

J.Tollet-Loëb, artiste #peintre, ancienne Présidente des artistes bas-normands, cofondatrice en 1992 du Salon de #Condé-sur-Noireau.

 Béatrice Olivier

 

Communiqué - Hommage à Jacqueline Tollet-Loëb, artiste peintre

 

Jacqueline Tollet-Loëb, artiste peintre, vient de nous quitter ce 2 mai 2021. J’ai eu l’honneur et le bonheur de la rencontrer et la connaître. Elle était l’amie de Condé-sur-Noireau, une amie fidèle, attentive et généreuse.

 

En 1992, Maurice Piard, mon prédécesseur maire de Condé, a eu cette belle idée d’un Salon dédié à la peinture et à la sculpture. Un groupe d’artistes fondateurs est alors à ses côtés, dont Jacqueline qui s’investira pleinement dans la réussite de cet évènement pendant plus de 25 ans. Dans ce même mouvement, elle est l’initiatrice du Chemin de Croix, œuvre collective offerte en 2003 à l’église Saint-Sauveur. Puis en 2009, sa peinture est le cœur d’une exposition au musée Charles Léandre.

 

Sa notoriété va bien au-delà de notre ville. Gratifiée de nombreux prix et distinctions, Officier d’Art-Sciences-et-Lettres, elle est quelques années présidente des artistes bas-normands. Elle expose dans les galeries et les salons régionaux et parisiens, ses œuvres sont dans de nombreuses collections. Elle enseigne aussi la peinture et le dessin.

 

Ces dernières années, retirée dans le Gers, dans ce souci de l’autre et de sa connaissance, elle avait encore produit une exposition de portraits des habitants de son nouveau village.

 

Nous étions ainsi devenus amis, sa réflexion était profonde et construite. Son esprit était vif, ses propos toujours précis et délicats. Sa peinture -portraits, paysages, natures-mortes, scènes intimistes- était –est !- universelle, le fruit d’une exigence, d’une lucidité. Elle est le résultat d’un principe de vie qu’elle formulait aussi simplement : « on n’obtient rien sans travail et on ne fait rien sans amour. »

 

Je sais la peine de ses nombreux « copains » artistes et je la partage. Je salue avec estime et affection sa mémoire, et transmets à ses enfants et petits-enfants, avec émotion, ma très grande sympathie.

 

(souvenir cette image dans l’atelier de Jean-Paul Tourbatez, pour préparer le Salon de Condé-sur-Noireau, 2015, de gauche à droite JP Tourbatez, Jacqueline, D Breton et M Margueray).

 

Pascal Allizard

 

Petite vidéo, cliquez sur l'image

 

 C'est avec une infinie tristesse que nous avons appris le décès de notre amie Kako. Cette petite dame par la taille mais si grande, par sa sensibilité et son talent artistique et si chère à notre cœur. Jacqueline Tollet Loëb est partie ce dimanche peu avant midi. L'émotion est forte et les mots manquent....

 

Nous repensons bien sûr à nos séances de pose, une première pour beaucoup d'entre nous, où il a fallu vaincre la timidité, la peur d'être mise à nu... C'est lors de ces heures de pose que nous nous sommes découvertes et avons commencé à nous apprécier. Caractères bien trempés, franc-parler de femmes libres, nous nous reconnaissions dans nos valeurs communes. J'avais un immense plaisir à échanger avec Kako, tant elle était une personne simple, abordable bien que d'une culture immense mais sans ce snobisme qui parfois peut faire fuir et surtout d'une extrême gentillesse et d'un esprit malicieux.

 

Merci infiniment à elle pour cette magnifique exposition des portraits des habitants de Flamarens, "Nous Flamalingois"

 

Toutes nos pensées t'accompagnent sur ce chemin que tu empruntes désormais seule et qui nous prive de toi pour toujours.

 

Toutes nos pensées vont à tes proches aujourd'hui pour les soutenir dans leur peine et leur douleur.

 

Dominique Blanc, présidente des Amis de Flamarens